Les 4 dimanches de l Orgue

Pour la 3eme année consécutive, la Ville de Conches propose une programmation musicale les 4 dimanches du mois de juillet, à l’Eglise Sainte-Foy de Conches. Ces rendez-vous musicaux gratuits se tiendront à partir de 17h les dimanches 8, 15, 22 et 29 juillet 2018 et proposeront des répertoires variés joués par des musiciens confirmés.

Dimanche 8 juillet, l’Eglise accueillera l’ensemble vocal, Le Banquet musical accompagné de l’organiste François Gautier. Le Banquet Musical a recours à différents dispositifs vocaux de quatre à quatorze voix, dirigé par Benoît Grenèche.

Le Programme :

- Cantate BWV 4 Christ lag in Todes Banden de Johann Sebastian BACH
- Motets de John Blow
- Alessandro Scarlatti et Henry Purcell

Le Banquet musical, créé en 1995, se consacre à la musique polyphonique en petit effectif ; il compte une douzaine de chanteurs, amateurs de haut niveau et professionnels de la musique. Il intègre parfois des instruments. Ses propositions artistiques s’articulent autour de deux axes : la musique ancienne et la musique contemporaine. Ses programmes sont constitués à partir de thèmes permettant d’associer dans des proportions variables ces styles contrastés qui se marient à merveille ; de nombreuses similitudes mais aussi des ruptures fortes existent entre les approches des maîtres anciens et celles des musiciens d’aujourd’hui : rapport au texte, modes, rythmes, couleurs vocales et dispositifs vocaux. La juxtaposition stylistique rehausse la valeur et la particularité des œuvres des différentes époques pour le plaisir des musiciens et, autant que possible, celui des auditeurs.

Benoît Grenèche entretient depuis longtemps une passion pour la musique vocale et chorale. Son approche est d’abord celle d’un praticien : à l’origine flûtiste à bec, il étudie la direction de chœur à l’Université de Rouen, puis au Centre d’études polyphoniques d’Île‑de‑France où il côtoie les grands professionnels de cette discipline. Fort de cet enseignement, il crée et/ou dirige plusieurs chœurs à partir des années 80. Ses études et sa curiosité l’ont aussi amené à « explorer » la musique d’un point de vue musicologique et à travailler à partir des sources originales. Aussi bien dans son parcours d’enseignement que dans son action professionnelle (il a été directeur du Centre d’art polyphonique de Haute‑Normandie pendant 20 ans), Benoît Grenèche a été conduit à travailler avec de nombreux publics et s’est enrichi de tous les styles de musique. Cependant, afin de se consacrer plus particulièrement aux musiques de la Renaissance et de la période baroque, il s’entoure de musiciens passionnés et avertis, chanteurs et instrumentistes, avec lesquels il partage, comme dans un banquet, le même plaisir des couleurs sonores et des modes de jeu hérités des anciens : il crée Le Banquet Musical. Chef de chœur titulaire du diplôme d’État de direction d’ensembles vocaux, il a, au cours de ces dernières années, mené des actions de formation et d’accompagnement pédagogique, notamment pour la Confédération Musicale de France et le Cefedem de Normandie. Il dirige régulièrement plusieurs ensembles : l’Ensemble vocal de l’école de musique de Blangy Pont‑l’Évêque, l’atelier choral du Haut‑Texel à Paris et l’Ensemble vocal Polychrome de Rouen. Maintenant en inactivité, il était, jusqu’au 30 juin 2017, directeur de deux écoles de musique dans le Calvados : celle de Blangy Pont‑L’Évêque et celle de la Communauté de Communes des 3 Rivières à Saint‑Pierre‑sur‑Dives.

Cet ensemble sera accompagné par l organiste François Gautier. Il a étudié avec François Lemanissier à l école de musique de Saint-Lô, puis avec Louis Thiry et François Ménissier au Conservatoire de Rouen où il obtient un 1er Prix en 1997. Organiste à l orgue de Mont-Saint-Aignan, François Gautie est très intéressé par le chant, la pratique de la Basse Continue et la musique de chambre.

Dimanche 15 juillet

Concert de Valentin Gascon Villa, organiste mexicain les plus en vue de sa génération

Le programme :

- Obra  / Joseih de Torres ca.1670-1738
- Praeludium BuxWV 163 / Dietrich Buxtehude 1637-1707
- Tiento de medio registro de tile de 10° tono / Francisco Correa de Arauxo 1584-1654
- Toccata Decima / Girolamo Frescobaldi 1583-1643
- Obra de 7° tono / Joseih de Torres ca.1670-1738
- Obra de mano derecha / Joseih de Torres ca.1670-1738
- Magnificat en G. Ré Sol Majeur / Jean François Dandrieu 1682-1738
  Plein Jeu
    Duo
    Trio
      1 - Basse de tromiete
      2 - Flûtes
      3 - Dialogue
Batalla / Joseih de Torres ca.1670-1738

Valentin Gascon Villa est l un des organistes mexicains les plus en vue de sa génération. Après avoir bénéficié dans sa prime jeunesse de l enseignement et des conseils de la pianiste María Concepción Giovannetti, il entre à 15 ans au Conservatorio Nacional de Música à Mexico où il est admis dans la classe d orgue de Francisco Javier Garduno Sansoube. Dans ce même établissement, outre le piano et la musique de chambre, il travaille l harmonie, le contrepoint, le chant grégorien et s’initie à la musique ancienne. Par ailleurs, il suit les master-classes d Horacio Franco (Mexique), Cristina Garcia Banegas (Uruguay), Elisa Freixo (Brésil), Stefan Kofler (Italie) et Jean Guillou (France). Boursier de diverses institutions publiques mexicaines ainsi que de l’état français, il peut alors se rendre à Paris pour se perfectionner dans la classe d’orgue de François-Henri Houbart au Conservatoire de Rueil-Malmaison. Il y obtient le Prix de Virtuosité, récompense qui lui est aussi décerné dans la classe de clavecin de Blandine Verlet et Laurent Stewart. Au Conservatoire de Saint-Maur-des-Fossés, il remporte enfin le Prix d’Improvisation à l’orgue dans la classe de Pïerre Pincemaille. C’est à l issue de rigoureuses épreuves probatoires qu âgé de seulement 22 ans, il est désigné comme titulaire des grandes orgues historiques de la cathédrale de Mexico. Il entame alors une carrière de soliste et, parallèlement, se voit attribuer en 2002 le Premier Prix du Concurso de organo, piano y clavecin. Il devient titulaire en 2010 de l’orgue de Notre-Dame de Chatou et préside l association Les Amis de l Orgue de Chatou qui se fixe pour principal objectif celui d’assurer le rayonnement de cet instrument (dû aux facteurs Abbey/Ayer) mais, aussi, contribue activement à la vie culturelle de la ville. En 2014, il a remporté le Grand Prix Gaston Litaize, ce qui lui a valu de réaliser le disque El libro que contiene onze partidos du compositeur Joseph de Torres, distribué par le label Solstice. Valentin Gascon Villa se produit en Europe et l'Amérique Latine.

 

Dimanche 22 juillet

Concert de l organiste Fabien DESSEAUX, titulaire des orgues historiques des deux églises des Andelys

Le programme :

« Bach and friends »
Bach : Toccata et Fugue en Fa majeur
Sicilienne de la sonate pour flûte et clavecin transcrite par L.Vierne
Mendelssohn : 6e sonate sur Vater unser im Himmelreich (précédé du choral de bach)
Schumann : 3e fugue sur BACH
Reger : Introduction et Passacaille en ré mineur.
Bach, Brahms, Reger...

Fabien Desseaux a commencé ses études musicales au Conservatoire d’Evreux où il a obtenu plusieurs distinctions : Diplôme de Fin d’Etude de piano dans la classe de Daniel Isoir en 1998 et Diplôme d’Etudes Musicales Régional d’orgue dans la classe de Jean Regnery en 2002. Suite à cela, il a intégré le Conservatoire National de Région de Rouen où il a remporté un Premier Prix de Perfectionnement dans la classe d’orgue de François Menissier. Parallèlement, Fabien Desseaux a également travaillé une année avec Susan Landale. Il obtient un Master de Musicologie en 2001 à l’Université de Rouen avec la mention Très Bien. Fabien Desseaux est l’organiste titulaire des orgues historiques des deux églises des Andelys dans l’Eure (Ingout 1674 et Cavaillé-Coll 1892), et préside l’Association des Amis des Orgues des Andelys (www.lesorguesdesandelys.org). Musicien, Fabien Desseaux est également pédagogue. Il enseigne le piano au Conservatoire Municipal de Gisors ainsi que l’orgue et la Culture Musicale à l’Ecole Municipale de Musique des Andelys. Il se produit régulièrement à l’orgue, seul, ou en compagnie de formations comme le Chœur Véga d’Evreux. Ses derniers concerts l’ont fait entendre à Rouen, Le Havre, Paris (Chapelle de la Salpêtrière), Anvers, Rodez…

Dimanche 29 juillet, Concert de l’ensemble vocal le Lion Vert accompagné de l’organiste Laurent MALLET

Le programme  :
Chanson et danceries de la Renaissance

Il existe à la Renaissance une étroite relation entre l air à danser et la chanson, les compositeurs faisant de l un ou de l autre leur source d'inspiration. C est ainsi que des airs bien connus (des « tubes » dirions-nous aujourd'hui) furent soumis dans toute l'Europe et notamment en France et en Italie, aux traitements les plus divers, de l harmonisation simple à la polyphonie la plus élaborée, l imprimerie jouant un rôle non négligeable dans la diffusion de ce répertoire. C est donc à des pièces françaises et italiennes que notre programme est consacré. Il est découpé en trois séquences distinctes : - La Renaissance italienne avec des pièces éditées au tout début du 16e siècle à Venise par Ottaviano Petrucci; - Une partie consacrée à la Renaissance française, constituée de chansons et de danses tirées de différents recueils édités en France, notamment « L Orchésographie » de Toinot Arbeau; - des pièces italiennes de la fin du 16e siècle. Au terme du spectacle, sera abordé quelques airs du siècle suivant avec des œuvres de Girolamo Frescobaldi et de Claudio Monteverdi.

La formation "Le lion Vert",  fondée par Gérard Laplanche, rassemble des artistes passionnés de musiques anciennes vocales et instrumentales. Chanteurs, instrumentistes, comédiens sont réunis autour du plaisir de partager la richesse de ce répertoire, du Moyen Age au premier Baroque et d en restituer sa qualité première : la diversité. Elaborés le plus souvent à partir d'un texte littéraire, véritable trame autour de laquelle est construit le concert, nos spectacles offrent une vision claire et concrète de la culture dont ces œuvres sont issues et revêtent le caractère du spectacle vivant actuel. La parole portée par le comédien est complémentaire à la voix chantée, elle favorise l’émotion et enrichit considérablement le contenu du concert.

Laurent MALLET est né en 1981. Après avoir obtenu une licence de géographie à l université Paris I Panthéon-Sorbonne, il décide de se consacrer entièrement à la musique et obtient en 2005 son Diplôme d’études musicales dans la classe d’orgue de Jean Regnery ainsi qu une médaille d or d improvisation à l orgue dans la classe de Pierre Pincemaille. Il reçoit par la suite l’enseignement de Thierry Escaich, Louis-Marie Vigne, Olivier Trachier, Philippe Lefebvre, et Alain Mabit au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris. Il y obtient les Diplômes d écriture musicale (valant grade de master) et d improvisation à l orgue. Il enseigne l harmonie au clavier et la basse continue au conservatoire d Evreux, l orgue et le clavecin aux conservatoire de Bernay et Risle et Charentonne (27) ainsi que l orgue au conservatoire de Lisieux. Il est par ailleurs organiste titulaire des églises luthériennes de la Résurrection et de Saint-Marcel à Paris. Il est claveciniste de l ensemble baroque Mnémosyne, membre de l'ensemble vocal Vox in Rama spécialisé dans l interprétation du chant médiéval ainsi que de l ensemble "Les voix de joie". Son activité de compositeur s est développée dans le prolongement de sa pratique de l improvisation. Il a composé des oeuvres pour orgue seul, cor et orgue et ensemble vocal mixte. Passionné par les musiques anciennes ainsi que par le renouveau modal au XXe siècle – spécialement dans l œuvre du compositeur Jean-Louis Florentz (1947-2004), il récuse à l’instar de ce dernier les fondements du progressisme occidental appliqué à la musique et fonde l’essentiel de sa démarche sur la « restauration des mémoires ». Le respect des lois de la résonance naturelle et de la résolution des tensions harmoniques - loin d être une entrave à la créativité - constituent le postulat de son témoignage.

Lu 142 fois
Text Size