La ville de Conches-en-Ouche assure la livraison à domicile pour les commerçants dits « non essentiels »

 

Les mesures de confinements en application depuis vendredi dernier ont suscité, à juste titre, une vive émotion, tant chez nos commerçants que nos concitoyens. Cette émotion collective montre combien nous sommes attachés à nos commerces de proximité. Aussi, pour accompagner les commerçants à passer cette période difficile, chacun doit traduire, dans ses actes, son attachement à celles et ceux qui font battre le cœur de Conches-en-Ouche.
En tant que consommateurs, il est possible de soutenir les commerçants en achetant leurs produits, de première nécessité ou non, localement. L’élan de localisme du premier confinement est trop vite retombé. Pourtant, pour pérenniser l’activité des artisans-commerçants et des producteurs fermiers, l’habitude d’acheter chez eux plutôt qu’ailleurs : c’est tout au long de l’année qu’ils constituent leur trésorerie qui leur fait aujourd’hui cruellement défaut.
« En tant qu’élus, nous devons prendre nos responsabilités et tout mettre en œuvre pour aider nos commerces à traverser cette mauvaise passe, nous devons travailler à des solutions d’urgence, mais également à des dispositifs s’inscrivant dans le temps long. La loi d’état d’urgence sanitaire prévoit que les commerces dits « non essentiels » peuvent s’organiser en drive, ou en livraison à domicile. Certains commerçants conchois le font déjà avec talent et détermination ! C’est le cas, par exemple, de Bouillon de Lecture, notre librairie, qui s’est organisée pour continuer à servir ses clients pendant le confinement » indique Jérôme Pasco, maire de Conches-en-Ouche. Par ailleurs, de nombreux artisans-commerçants, en particulier les restaurateurs, se sont organisés afin de pratiquer la vente à emporter de repas.

En concertation avec les commerçants impactés par le confinement et pour lesquels un tel service est envisageable, la ville de Conches-en-Ouche a d’ores et déjà mis en place un service de livraison à domicile entièrement gratuit. En parallèle, un travail est engagé pour mettre en place d’une plateforme web afin de doter les commerçants de Conches-en-Ouche d’un outil performant, simple et efficace pour les accompagner dans la mutation de nos modes de consommation.
Concrètement, et dans un premier temps, les conchois peuvent tout simplement passer leur commande par téléphone auprès des commerçants participant au dispositif. En fonction de la situation, ces derniers indiqueront la marche à suivre pour la mise à disposition de la commande : soit retrait en mode « Drive » devant le magasin, soit livraison à domicile entre 17h et 19h par les services de la ville de Conches-en-Ouche. Dans ce dernier cas, le paiement sera effectué par chèque et remis à l’agent qui opèrera la livraison.
Les commerces dits « non essentiels » participant au dispositifs mis en place :
 A Co’ Thé – Thé et infusions : 06 87 89 08 20
 Yoyo Vêtements – Magasin de vêtements pour femmes : 02 32 32 80 67
 Fée Main – Mercerie : 02 32 38 61 18
 Institut de beauté Oasis – Produits de beauté et soins du corps : 02 32 30 18 68
 Institut Sérénité - Produits de beauté et soins du corps : 02 32 32 09 26
 Art’Monys Musique – Magasin d’instruments de musique : 02 76 12 44 84
 Meubles Perrin – Ameublement : 02 32 30 21 43
Avec ce dispositif, nos commerçants montrent leur principal atout concurrentiel face aux GAFA, Amazon en tête : leurs produits sont disponibles immédiatement et livrables dans la journée, et ce, malgré les mesures de confinement. Un service « Premium » qu’aucun géant du net n’est en mesure d’apporter. Une campagne de communication allant dans ce sens va être déployée dans les prochains jours dans les rues de la ville.

Soirée d’ouverture du mois du film documentaire en présence de la réalisatrice normande Ariane Doublet. Film Sélection française et mention du Prix de l’Institut français Louis Marcorelles Cinéma du réel 2019. En partenariat avec la Médiathèque Départementale de l’Eure et Normandie Images Green Boys pourrait être un « Petit Prince « du millénaire de l’exil. Alhassane, 17 ans, a quitté la Guinée et arrive seul en France après un éprouvant périple. Accueilli dans un village en Normandie, il rencontre Louka, 13 ans. Entre les deux garçons une amitié naît et s’invente jour après jour. Ce qui les sépare les lie tout autant que ce qui les unit. Durant l’été, ils construisent une cabane sur la falaise qui surplombe la mer. Comme une zone de liberté, elle sera un lieu secret de l’enfance et le refuge des blessures.
Dès 13 ans - Scénario : Ariane Doublet - Production : Juliette Guigon et Patrick Winocour - Directeur de la photographie : Ariane Doublet - Monteuse : Ariane Doublet - Assistant réalisateur : Jean-Baptiste Pfeiffer - Ingénieur du son : Michaël Lheureux - Attaché de presse : Mathilde Cellier - Sociétés de production : Squaw productions et France 3 Normandie - Société de distribution : JHR Films
Tout public - Gratuit
Réservation conseillée
La Ville de CONCHES est très heureuse de pouvoir présenter en sa belle Maison des Arts sa Biennale 2020 !
Une fois encore, les deux commissaires de l’exposition, Mrs ALLANO et NEUVILLE, ont totalement renouvelé les effectifs : parmi les peintres et sculpteurs invités, aucun n’a jusqu’alors présenté d’oeuvres à CONCHES...à une exception près : Pierre MAGNIN, qui nous a quittés en 2019, auquel un hommage sera rendu dans la salle du rez-de-chaussée.
Artiste « haut en couleur », à la personnalité et à l’indépendance bien affirmées, il est reconnaissable entre tous même dans les plus grandes expositions internationales comme « Art Capital » au Grand-Palais, où il était un habitué du salon « Comparaisons ». Les amateurs d’art de la région ont pu admirer ses oeuvres notamment au Conseil Départemental de l'Eure à Evreux ou à l’espace des Tanneries de La FERRIERE sur RISLE où le peintre fut mis à l’honneur. En cet automne 2020, c’est une vingtaine de peintres et huit sculpteurs qui seront eux aussi « mis à l’honneur » en la Maison des Arts, en y présentant chacun trois oeuvres, dans des styles variés ou des formes d’expression qui montrent le souci d’ouverture et de diversité des organisateurs.
Perpétuer l’exigence de qualité qui a fait la réputation de cette manifestation artistique conchoise, tout en privilégiant la création actuelle, telle est la raison d’être de la Biennale 2020 qui continue de « vivre avec son temps »... Ne manquez pas ce nouveau rendez-vous avec des artistes talentueux, inspirés et originaux, qui vous proposent une évasion salutaire (en ces temps tourmentés, elle est bienvenue).
Plus que jamais, il faut que vivent les arts à CONCHES en OUCHE !
 
Infos pratiques
Entrée libre
Exposition ouverte au public du mardi au vendredi de 14h à 17h30 et le samedi de 9h30 à 12h30 et de 14h à 17h30. Ouverture exceptionnelle le dimanche 8 novembre 2020 de 14h à 17h30.
 
Maison des Arts
Place A. Briand - 27190 CONCHES
Informations : 06 76 62 12 30
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Du 11 au 13 septembre 2020, Conches vivra au son des spectacles de la Fête de Conches.

Vendredi 11 septembre 2020 :

18h30 Maison des Arts : Vernissage de l'exposition des Peintres et Artistes du Dimanche - Exposition ouverte du 12 au 27 septembre 2020, du mardi au vendredi de 14h à 17h30, samedi et dimanche de 10h à 12h et de 14h à 17h30.
21h00 Place A. Briand [ Théâtre forain] Annibal et ses éléphants. Cet hommage au 7ème Art fait renaître le rendez-vous jubilatoire du film du dimanche soir qui faisait le bonheur de toute la famille.

Samedi 12 septembre 2020 :

10h30 Eglise Ste Foy : Concert de trompes de chasse et chorale du donjon - Entrée gratuite
15h à 19h Jardin Public : Entresort "Slow Park" Dans cette petite yourte, un parc d'attractions miniature, parcouru par des escargots. Trapèze et grande roue ; montagnes russes et planches à clous, chez les gastéropodes, on fait les fous !
Goûter pour les enfants
16h00 Place A Briand [Clown] - Frigo Opus 2. Frigo personnage corrosif et attachant s'éprend d'un projet aussi absurde que vital. Celui de coller..
22h00 Arboretum - Feu d'artifices

Dimanche 13 septembre 2020 : Place A. Briand

13h00  : Pique-nique géant scénographié. Amenez vos victuailles, vos boissons préférées et votre bonne humeur. Buvette, restauration sur place.
13h00 à 18h00 Jardin public. Entresort "Slow Park" Dans cette petite yourte, un parc d'attractions miniature, parcouru par des escargots. Trapèze et grande roue ; montagnes russes et planches à clous, chez les gastéropodes, on fait les fous !
Goûter pour les enfants
15h00  [Cirque]. Compagnie La Famille Golidini "Du plomb dans le gaz" - Chez les Goldini la mauvaise foi se jongle, on contorsionne la réalité, le chantage virevolte, les mornifles crépitent... Sur scène tout se règle, tout se négocie, tout s'échange, tout se paye...
16h00 [Chorale Déjantée] Les Soeurs Goudron" Suivez cette chorale déambulatoire polyphonique et ses chanteuses psychotiques.
17h30 [Théâtre de Rue] "Ma vie de grenier". Gaëtan Lecroteux, c'est notre voisin, notre oncle, quelqu'un qui passe sans faire de vagues, ni de bruit, il a 2 mains gauche, l'instinct d'un lemming, la souplesse d'une cuve à fuel et une irrésistible envie d'aller mieux. Ce spectacle est tellement drôle qu'il est triste à pleurer et réciproquement.

Tout le week-end : Buvette et Fête Foraine

Organisateur : Comité des Fêtes de Conches - Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Exposition Conches-en-Ouche et son pays (1850-1970)

affiche expo

 

Suite à la collecte de photographies anciennes de Conches et de ses environs lancée en 2018 et à la numérisation de ce patrimoine par la photographe Agnès Pelletier, le musée du Pays de Conches prolonge la présentation de l’exposition Conches-en-Ouche et son pays (1850-1970), initialement inscrite au programme de la 8e Biennale photographique de Conches organisée en 2019. Parmi les photographies numérisées figurent des images de l’architecture locale, des habitants de la ville, des commerces, de la campagne environnante, de la guerre, des fêtes populaires… autant de lieux et d’évènements qui nous rappellent un peu l’histoire du territoire.

 

 

 

 
Informations pratiques :

Musée du pays de Conches, Arboretum, Rue Paul Guilbaud, 27190 Conches.
Tel. 02 32 37 92 16 – Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. – www.conchesenouche.fr
Exposition ouverte du 6 juin au 27 septembre 2020, du mercredi au dimanche, de 14h à 18h.
Entrée 3 € - Gratuit pour les moins de 16 ans.

Dans le cadre du déconfinement progressif et afin de garantir la sécurité de chacun d’entre nous, un protocole particulier d’accueil des publics est mis en place, impliquant le port du masque obligatoire dans le musée, un parcours aménagé et la limitation du nombre de visiteurs dans les salles.

 

MASQUES ET SOLIDARITÉ

Beaucoup de questions nous sont posées - où en sommes-nous ?

Le Département a commandé 830.000 masques gratuits pour l’ensemble des habitants de l’Eure et a décidé de commencer la distribution au fur et à mesure de ses livraisons, en commençant par les plus petites communes, puis les moyennes, puis les plus grandes, soit 55.000 masques lavables cette semaine. Les petites communes de notre secteur sont déjà approvisionnées ou en cours. Le Département a aussi fourni les masques pour les aides à domicile.

La Région Normandie avait proposé un groupement d’achats. Conches et la Communauté de Communes s’y sont associées. Finalement les masques jetables, financés à 80% par l’Europe et à 20% par la Région, nous sont parvenus vendredi dernier. Ils ont été utilisés, pour répondre à notre obligation d’employeurs et à la nécessaire continuité du service public à nos salariés (ordures ménagères, voirie, bâtiment, agents d’école maternelle, services techniques municipaux, crèches, services administratifs, policiers, agents des écoles et du nettoyage…).
D’autres masques lavables viendront prendre le relais des masques jetables. Ils sont produits par des entreprises de Lisieux et Bernay et seront livrés à partir du 28 mai. Ils sont financés par les deux collectivités avec une subvention de l’Etat.

La Commune de Conches, lors du dernier Conseil Municipal, a réservé une somme complémentaire de 20.000 € pour d’autres achats. J’ai aussi décidé de nous associer à la Région pour la Communauté de Communes pour une aide aux petites entreprises qui n’avaient pu en recevoir auprès des banques à hauteur de 84.000 €. Des masques pourront aussi leur être fournis pour reprendre leur activité.
Le Centre Communal d’Action Sociale aidera en tant que de besoin les plus démunis pour l’acquisition de masques.

Les entreprises devraient prendre en charge la sécurité au travail de leurs salariés.

Une dizaine de bénévoles a déjà réalisé environ 2.000 masques « grand public » dont la diffusion est en cours. Il faut les en remercier vivement et les féliciter pour cette initiative de solidarité.
Et enfin, il faut rappeler que les masques ne sont pas obligatoires. Ils le sont seulement au travail et dans les transports en commun et servent d’abord à protéger les autres avant de se protéger soi-même. Mais ils sont fortement recommandés. Il en existe dans le commerce, par exemple dans la grande distribution, dans les pharmacies et dans des boutiques du centre-ville. Une majorité de nos habitants peuvent y recourir. Notre rôle sera au nom de la Solidarité d’aider les plus fragiles d’abord sans oublier bien sûr les autres.

Alfred RECOURS

#COVID_19 / Accompagnement

« Le réseau des CMA de Normandie présent aux côtés des entreprises artisanales pour assurer les moyens de leur survie »
Jean-Denis Meslin président de CMA Normandie
Le réseau des CMA est fortement mobilisé depuis le début de la crise sanitaire Covid-19 auprès des 60 000 entreprises artisanales de Normandie. En tant qu’acteur économique majeur ; le réseau des CMA prend part aux différentes décisions relatives à la mise en place de dispositifs d’aides portés en France et plus spécifiquement en Normandie répondant ainsi aux besoins urgents et spécifiques des artisans et de leurs collaborateurs.

« Même si les CMA de Normandie ont fermé leurs portes, par respect des consignes nationales, nos équipes travaillent en agilité depuis leur domicile, répondent aux questions des artisans et les conseillent dans les mesures à mettre en place. » explique Jean-Denis Meslin Président de CMA Normandie.

Un travail de dématérialisation de l’offre de service des CMA de Normandie qui porte ses fruits

« Depuis plusieurs années les CMA de Normandie travaillent conjointement à la dématérialisation de leur offre de service. » Un engagement qui s’avère aujourd’hui précieux dans le contexte actuel car les services peuvent maintenir leur activité à distance et propose le téléchargement des extraits D1 – via les sites web des CMA ou la possibilité de suivre des formations en ligne.

Les services des CMA de Normandie restent accessibles et en proximité

Toutes les CMA de Normandie maintiennent un accueil virtuel avec les artisans de leur territoire à travers différents canaux adaptés à chacun :

 

Pour répondre à la crise sanitaire et économique liée à la pandémie de Covid-19, le réseau des CMA de Normandie a instauré le système suivant :

 

• Une enquête en ligne proposée à l’ensemble des artisans pour collecter des informations précises sur la situation et dresser un état de l’Artisanat. Le bilan, dont voici les résultats mis à jour quotidiennement : https://www.artisanat.fr/coronavirus-artisans-repondez-lenquete-en-ligne, est relayé au Gouvernement et aux parlementaires.

• Un e-mailing d’information à l’ensemble des entreprises artisanales de Normandie

• Et depuis mardi 17 mars, une page internet dédiée à toutes les demandes, compilant chaque jour toutes les informations nécessaires et orientant vers les bons interlocuteurs dans chaque CMA : https://www.artisanat.fr/covid19-les-reponses-vos-questions

• Des coordonnées dédiées dans chaque département pour répondre directement et en proximité aux préoccupations spécifiques des artisans normands

 

CONTACTS PRESSE
Julie JOLY 02 31 95 92 58 - 06 09 54 18 75 – Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

[Source CMA Normandie]

        La Normandie a été une des régions les moins touchées par la pandémie. C'est aussi la seule à ne pas avoir vu apparaître ces derniers jours un ou plusieurs nouveaux foyers. Mais rien ne peut garantir que cela n'arrivera pas.

        A Conches nous avons à déplorer 2 décès liés au Covid 19 à l'EHPAD malgré un confinement très strict. Grâce au travail accompli en son sein et après tests généralisés, il s'avère que sur l'ensemble du personnel et des pensionnaires tous les voyants sont revenus au vert. 

        A ma connaissance aucun autre décès n'est lié directement au coronavirus. 

        A chaque fois que cela a été souhaitable et nécessaire nous avons pu faire tester sans aucun problème tous les cas-contacts dans nos services (aide à domicile, services techniques). 

        Pour autant je n'oublie pas les décès éventuels liés à d'autres maladies et indirectement au Covid, faute de suivi des traitements ou de non-consultation médicale, victimes d'un syndrome de glissement et/ou d'isolement,...En effet nous constatons une surmortalité (en mars et avril 2020 par rapport aux mêmes mois de 2019) avec des maladies du type cancer, diabète...

       Ce bilan nuancé est porteur d'espoir pour la période qui s'ouvre. J'en remercie chaleureusement tous les acteurs médicaux, para-médicaux, sociaux, territoriaux qui ont contribué ainsi que toutes les personnes qui ont travaillé pour nous permettre de vivre commerçants et employés du secteur alimentaire ou agroalimentaire.

       Je remercie aussi les Conchoises et les Conchois qui, à quelques exceptions près, ont été exemplaires pendant tout le confinement.

       L'espoir est maintenant de notre côté. Nous commençons à voir le bout du tunnel. Pour en sortir, je fais appel à la poursuite des gestes-barrières et à la responsabilité de chacun.

Alfred RECOURS

Tontes de gazon, feuilles mortes, tailles de haie…Les déchets verts s’accumulent dans le jardin. Découvrez des solutions pratiques et économiques pour aménager votre jardin, réduire et valoriser au maximum. Avec à la clé de
nombreux avantages : moins de déplacements en déchèterie, une meilleure protection des sols et des plantations, la production d’amendements et de fertilisants naturels et un coût de gestion moindre pour les collectivités
et donc les contribuables.
Votre jardin et l’environnement ne s’en porteront que mieux !

Deux guides pour vous aider :

- Zéro déchet
- Compostage et paillage

Page 1 sur 15

Ca s'est passé...